►►
archives

CYCLONE OCÉAN INDIEN

Cette catégorie contient 0 articles

INCROYABLE CYCLONE HELLEN

Après un mois d’inactivité, le bassin sud ouest de l’océan indien va connaitre un réveil brutal.

HELLEN le 29 mars (image RAMMB)

HELLEN le 29 mars (image RAMMB)

Des débuts modestes

Le 27 mars une Zone perturbée évoluant dans le canal du Mozambique à proximité du Mozambique et de la Tanzanie est sous surveillance. A cette date, les modèles prévoient le creusement de ce système qui est de petite taille. Le modèle ECMWF, qui fait référence dans son domaine, ne prévoit pas un système d’intensité importante. La proximité des côtes contrarie le développement de la zone perturbée. Le 28 mars, conformément aux prévisions, le système devenu Perturbation Tropicale commence un lent déplacement en direction de l’Est, le permettant de s’éloigner des côtes. Dans le même temps, les bandes périphériques associées au système sont particulièrement actives et affectent l’archipel des Comores provoquant des pluies diluviennes. A ce moment là, les modèles ne semblent pas creuser de manière excessive la Perturbation Tropicale, et dans ses prévisions de départ, les prévisionnistes de Météo France n’envisagent pas que le stade de Tempête Tropicale Modérée soit dépassé. Mais les jours qui vont suivre vont leur donner tort.

L’intensification s’emballe

HELLEN le 30 mars quasiment à son max (Image RAMMB)

HELLEN le 30 mars quasiment à son max (Image RAMMB)

Le 29 mars, le système devient Tempête Tropicale Modérée et sera baptisé HELLEN à 00H UTC. Les choses vont alors s’accélérer. L’intensification est en route et à 18H UTC, le système devient une Forte Tempête Tropicale. HELLEN est un système de petite taille, et peut donc réagir brutalement à l’évolution des conditions environnementales, rendant les prévisions d’intensité délicates. Le 30 mars la situation s’emballe. A 00H UTC, HELLEN atteint le stade de Cyclone Tropical, alors qu’aucun modèle ne l’avait prévu et que les prévisions de départ de Météo France, n’envisageaient même pas le stade de Tempête Tropicale Modérée dépassé. Tout au long de la journée, l’intensification va se poursuivre à un rythme exceptionnel. A 6H UTC, le météore devient Cyclone Tropical Intense et à 18H UTC, le pic d’intensité est atteint au stade de Cyclone Tropical Très Intense. A cet instant, HELLEN génère des vents moyens maxi sur 10 min de l’ordre de 232 km/h et des rafales dépassant localement les 300 km/h. Jamais un cyclone de cette intensité n’a été observé dans le canal du Mozambique. Selon Météo France, la pression au centre du cyclone a chuté de 61 Hpa en 24H, ce qui est exceptionnel. On peut qualifier son intensification d’explosive.

HELLEN en phase d'affaiblissement rapide (Image RAMMB)

HELLEN en phase d’affaiblissement rapide (Image RAMMB)

Le pire évité de peu!

Le cyclone passera au plus près de Mayotte le 30 mars, mais l’île reste à l’écart de la partie la plus active du système. Néanmoins, l’alerte orange sera déclenchée et le département subit une vigoureuse houle cyclonique, des vents forts et des pluies importantes. Pour Madagascar c’est une autre histoire. Alors que les prévisions de trajectoires tablaient sur un recourbement Sud puis Sud Ouest, permettant à la grande île de ne pas être impacté directement, la réalité semble montrer le contraire. HELLEN est entrain de déjouer tous les pronostics, que ce soit en terme d’intensité ou de trajectoire. Le 30 mars au soir, le changement de trajectoire n’a toujours pas lieu et on craint désormais le pire pour les régions Nord Ouest de Madagascar. La crainte d’un atterrissage du météore au stade de Cyclone Tropical Très Intense dans les environs de Majunga prend de plus en plus forme. Mais HELLEN va une nouvelle fois surprendre. Dans la matinée du 31 mars, alors que tout le monde s’attend au pire, le cyclone ralentit fortement, tout en faiblissant rapidement. L’augmentation d’un cisaillement de Nord à Nord Est pourrait être l’explication à cette affaiblissement extrêmement rapide. Dès lors, Madagascar évite les conditions cycloniques extrêmes, liées à un cyclone tropical très intense. En fin de journée du 31 mars, le centre du système rentre sur terre et les restes de HELLEN vont se dissiper rapidement. Malgré tout, à l’heure ou nous écrivons, le dernier bilan fait tout de même état de 3 décès et 8 personnes portées disparues à Madagascar, dans le district de BOENY. Mais, les conséquences auraient été 1000 fois pire, si HELLEN avait frappé Madagascar au stade de Cyclone Tropical Très Intense comme on pouvait le craindre le soir du 30 mars.

Album photo des conséquences du Cyclone HELLEN à Majunga (Madagascar)

Image NOAA et Trajectoire complète

Image NOAA du 30 mars et Trajectoire complète

90S – zone suspecte dans le Canal du Mozambique

Notre point vidéo du 13 Février 2014 sur la zone suspecte 90S sous surveillance dans le Canal du Mozambique

Point Cyclogenèse du 02/02/14

/!\ Point rapide du 02/02/14 sur l'activité cyclonique à venir /!\

Zone probable de cyclogenèse pour la semaine du 02/02 au 08/02

(1) Entre Madagascar et 60E, le talweg de mousson devrait descendre plus bas que d’habitude et les conditions environnementales devenir favorables à une cyclogenèse à partir de mardi. Etant donné le positionnement anormalement bas prévu de la ZCIT, il n’est pas exclu une cyclogenèse relativement proche des Mascareignes. Concernant l’intensité et la trajectoire, impossible d’en dire plus puisque ce système n’existe pas encore.

(2) Plus à l’Est, au delà de 65E, une autre cyclogenèse est attendue. Les conditions dans cette zone devraient devenir favorables voir très favorables pour permettre un creusement significatif à partir de Mardi. Après un lent mouvement en direction de l’ouest, une descente en direction du sud est probable à partir de vendredi.

CYCLONE BEJISA EN VIDEO

Le cyclone Tropical BEJISA est passé a proximité immédiate du secteur Sud Ouest de la Réunion en fin de journée du 02 Janvier 2014 à moins de 50 km de distance. Les conditions cycloniques ont été ressenties sur l’ensemble de l’île et plus particulièrement sur les régions ouest, sud ouest et les plaines avec des rafales proche des 180 km/h au gite du pas de Bellecombe. La dernière fois que la Réunion a été concernée par des conditions cycloniques il faut remonter à Janvier 2002 avec DINA. Le Cyclone Tropical avait particulièrement secoué le département, la plus forte rafale enregistrée ayant atteint les 277 km/h au Maïdo (zone généralement exposée). Voici les vidéos réalisées par l’équipe de Cyclone Océan Indien sur le Cyclone Tropical BEJISA.

Retrouvez l’album photo des dégâts occasionnés par BEJISA à la Réunion sur notre page FACEBOOK

Vidéo du passage au plus prés de la Réunion avec l'animation radar

Analyse du Cyclone BEJISA et vidéos des conditions cycloniques vécues à la Réunion

TEMPS FORT DE L’ANNEE 2013

Cyclone Dumile au large de la Réunion.

Cyclone Dumile au large de la Réunion.

CYCLONE TROPICAL DUMILE

C’est la première fois depuis 2007 que l’alerte rouge sera déclenchée à la Réunion. Depuis 2007 et le Cyclone Tropical Intense Gamède, le département a été relativement épargné. Dumile est passé à 95 km à l’ouest de l’île le 3 Janvier 2013 dans l’après-midi. Les prévisions de trajectoire avaient été excellentes, le déroulement des événements étaient connues pratiquement une semaine à l’avance. Même si Dumile n’a pas vraiment marqué les esprits, il est venu rappeler que la Réunion est une terre de cyclone.

Cyclone Tropical Felleng

Cyclone Tropical Felleng

CYCLONE TROPICAL INTENSE FELLENG
Contrairement à Dumile, on peut dire que le Cyclone Tropical Intense Felleng aura marqué la saison cyclonique 2012/2013 notamment par son exceptionnelle extension nuageuse. Quasiment toutes les îles de l’océan indien sud-ouest auront été concernées par ce cyclone, les Seychelles, Agalega, les Comores, Mayotte, Madagascar, la Réunion, Maurice et même Rodrigues. La forte houle et les pluies diluviennes provoquées par le cyclone sur la Réunion ont particulièrement perturbé l’activité économique et réveiller l’éternel débat sur le déclenchement ou non de l’alerte orange.

Cyclone tropical Haruna

Cyclone tropical Haruna

CYCLONE TROPICAL HARUNA
Madagascar est une des régions les plus touchée au monde par les cyclones. La saison 2012/2013 ne dérogera pas à la règle. Le cyclone Haruna né dans le canal du Mozambique, va faire du sur place pendant plusieurs jours à proximité immédiate d’Europa et adopter un œil en configuration annulaire, (c’est-à-dire un œil de taille inhabituellement large). Le 22 février le cyclone touche terre près de Morombe. Bilan 26 morts, 127 blessés et beaucoup de dégâts matériels à cause du vent qui dépassera les 200 km/h en rafale et les inondations provoquées par les fortes pluies.

Cyclone Tropical Rusty

Cyclone Tropical Rusty

CYCLONE TROPICAL INTENSE RUSTY
Le bassin sud-est de l’océan indien aura aussi eu son lot de cyclone. Celui qui aura marqué la saison 2012/2013 est le cyclone tropical intense Rusty. La région du Pilbara (ouest de l’Australie) sera concernée par ce système. Rusty touche terre le 27 février au niveau de Pardoo avec des rafales dépassant les 200 km/h. Les images et vidéos que nous avions postées sur notre page Facebook à l’époque témoigne de la puissance de ce cyclone.

Inondation meurtrière à Maurice

Inondation meurtrière à Maurice

PLUIES MEURTRIÈRES A MAURICE
Même si aucun cyclone n’aura concerné directement Maurice, la saison 2012/2013 sera tristement marquée par les pluies meurtrières du samedi 30 Mars 2013. Les images des inondations sont impressionnantes et le bilan est lourd avec 11 décès. Rapidement, les autorités et le service météorologique de Vacoas sont pointés du doigt. Parmi les questions souvent posées : pourquoi de tels inondations, pourquoi les services météorologiques n’ont rien vu venir et comment améliorer les moyens de prévision et le système d’alerte.

Cyclone tropical Imelda

Cyclone tropical Imelda

CYCLONE TROPICAL IMELDA
Ce n’était pas le plus puissant de l’année, mais le plus difficile et compliqué à suivre. Trajectoire folle et variation de l’intensité aura été le lot de tous ceux qui suivent les cyclones dans l’océan indien sud-ouest. En terme de trajectoire l’incertitude était totale, et entre le 10 et le 12 avril Imelda s’était affaiblit au point de passer en 2 jours du stade de cyclone tropical à celui de dépression tropicale. Alors que l’on croyait son sort jeté, Imelda renaît de ses cendres le 13 avril pour redevenir un cyclone le 14 et du même coup redevenir une menace potentiel pour les Mascareignes. Finalement Imelda passera à une centaine de kilomètre à l’ouest de Rodrigues, fort heureusement en s’affaiblissant cette fois-ci définitivement.

Cyclone tropical intense Phailin

Cyclone tropical intense Phailin

CYCLONE INTENSE PHAILIN
Le 12 Octobre l’inde est touché par le cyclone tropical intense Phailin, le plus violent à toucher la péninsule depuis 14 ans. En 1999 le cyclone d’Orissa provoqua la mort de 10.000 personnes en Inde oriental, et pour éviter que l’histoire ne se répète plus de 800.000 personnes ont été évacuées. Il s’agit de l’évacuation la plus massive de l’histoire indienne qui a permis de limiter les pertes en vies humaines malgré la puissance du cyclone.

Super Typhon Haiyan

Super Typhon Haiyan

SUPER TYPHON HAIYAN
Ce typhon hors norme, hors catégorie, a tenu en émoi toute la communauté des chasseurs de cyclone à travers la planète. Haiyan est le 35e système de la saison 2013 dans le pacifique ouest et le 12e à avoir atteint le stade de typhon. Il est également le cyclone le plus puissant de l’année 2013 et même tout simplement un des plus puissant de l’histoire. La pression au centre est descendue jusqu’à 858 hpa, les rafales quant à elles ont largement dépassées les 300 km/h. Les Philippines ont eu le triste privilège d’être les victimes de ce cyclone qui restera dans les annales météorologiques. Le bilan est lourd et les dégâts indescriptibles. Mais les Philippins n’ont pas été les seuls à subir le Super Typhon, la Micronésie, Palaos, Taïwan, le Vietnam et la Chine ont également été victime à des degrés divers.

AMARA ET BRUCE

Les deux premiers systèmes de la saison auront atteint une intensité remarquable pour un début de saison. Pour la première fois depuis aussi longtemps que les statistiques existent pour l’Océan Indien Sud Ouest, un Cyclone Tropical Intense et un Cyclone Tropicale Très Intense auront évoluer en même temps et en plein mois de décembre.  Les modèles de prévisions auront mis du temps avant de cerner ces deux systèmes, le résultat aura été impressionnant. Alors que les premières prévisions tablaient sur un météore de faible intensité, AMARA aura réussi à atteindre le stade de Cyclone Tropical Intense. Il aura même été l’occasion pour une partie des Mascareignes de trembler puisqu’il frôlera Rodrigues a une intensité majeure. Au moment de son passage au plus près de l’île les rafales atteignaient 287 km/h, heureusement aider par un système de petit taille et conformément aux prévisions, le cyclone bifurqua vers le sud permettant à l’île d’éviter les pires conditions cycloniques. Quant à BRUCE n’est dans la zone de responsabilité il réussi à atteindre le stade ultime et redouté de Cyclone Tropical Très Intense. Au plus fort de son intensité les rafales dépassaient largement les 300 km/h. Heureusement que ce cyclone est resté loin de toutes terres habitées. La saison cyclonique 2013/2014 commence fort et on se demande ce qu’elle nous réserve encore.

Résumé des prévisions pour la saison cyclonique 2013/2014

Cyclone Tropical Intense ANAÏS Octobre 2013

Cyclone Tropical Intense ANAÏS Octobre 2013

Ça y est la saison cyclonique 2013/2014 a officiellement commencée sur l’ensemble des îles du sud ouest de l’océan indien. Voici un petit résumé des prévisions pour cette saison cyclonique selon le BOM (Australie), Météo France (la Réunion) et MMS (Maurice).

AUSTRALIE (BOM)

Le Bureau of meteorology (BOM) a publié ses prévisions depuis le 15 Octobre 2013. Le BOM est chargé du suivi des systèmes dépressionnaires évoluant dans le Sud-Est de l’océan indien, c’est-à-dire de 90E aux côtes Ouest Australienne.
Selon eux l’activité cyclonique devrait être proche de la moyenne saisonnière. Ils évaluent à 53 % la probabilité que le nombre de formation cyclonique soit au-dessus de la moyenne saisonnière et 47 % en dessous. Cependant, le BOM indique que le niveau de précisions des prévisions cycloniques sont faibles pour cette zone.

LA REUNION (METEO FRANCE)

Météo France est chargé du suivi des systèmes dépressionnaires évoluant dans le Sud-Ouest de l’océan indien et dont la zone de responsabilité va de 30E au 90E. Pour le CMRS basé à la Réunion on devrait s’acheminer vers une saison cyclonique proche de la moyenne, entre 9 et 10 systèmes, donc à peu près semblable au 2 saisons précédentes. Prudent Météo France prévient que ce n’est pas du 100% et rappelle qu’à l’heure actuelle il est impossible de dire si la Réunion sera concernée directement pas un cyclone.

MAURICE (MMS)

Le Mauritius Meteorological Services a publié ses prévisions également le 15 Octobre. Les prévisionnistes tablent eux aussi sur une saison proche de la moyenne saisonnière avec environ 10 systèmes baptisés pour cette saison 2013/2014. Selon le MMS la région de Diego Garcia serait la plus propice aux cyclogenèses.

CONCLUSION

Toutes les agences météorologiques s’accordent donc sur une saison qui devrait être proche de la moyenne. Ces prévisions sont des tendances à prendre avec beaucoup de recul. Comme précisé par Météo France ce n’est pas 100 % fiable, une saison active ne veut pas forcément dire que la Réunion, ou d’autres îles seront concernées et inversement une saison peu active ne veut pas non plus dire que nous ne seront pas touchés par un cyclone.

Pour finir, selon l’OMM, la saison des pluies 2013/2014 devrait être normale à supérieure à la normale pour la région comprenant Madagascar et Maurice entre décembre 2013 et février 2014.

Retrouvez sur ce lien la liste des prénoms qui seront utilisés pour le baptêmes des tempêtes et cyclone tropicaux pour cette saison 2013/2014.

Se préparer à la saison cyclonique…

Cyclone dans le Sud Ouest de l’Océan Indien (Image Eumetsat)

Voici quelques conseils à suivre et qu’il ne faut surtout pas négliger à l’approche de la saison cyclonique 2013-2014. 2 mots, Prévoyance et Vigilance.

Informez vous régulièrement

Tout d’abord nous vous conseillons de consulter régulièrement notre site, car vous retrouverez ici toutes les infos officielles misent à jour régulièrement. Si vous vivez à la Réunion, Maurice, Rodrigues, Madagascar, Mayotte, les Seychelles, ou que vous souhaitez suivre la situation cyclonique en cours, rendez vous régulièrement sur la page Bassin Sud Ouest. Ecoutez les médias (télévision, radio), consultez également le site de Météo France qui est l’agence officielle pour le suivi des systèmes dépressionnaires pour l’océan indien sud ouest.

A connaitre impérativement
  • Les différentes phases de l’alerte cyclonique (Pré-alerte Cyclonique, alerte orange, alerte rouge, phase de sauvegarde) et les consignes qui s’y rattachent, en particulier, l’interdiction formelle de sortir pendant l’Alerte Rouge.
  • Les risques inhérents à la situation de votre habitation (risque d’inondation, d’éboulement, d’envahissement par la mer).
  • Le ou les centre(s) d’hébergement prévu(s) à proximité de votre domicile et le trajet le plus sûr pour s’y rendre, sachant que les ravines et les rivières pourront alors être en crue et donc les radiers infranchissables.
  • Trois numéros d’appel d’urgence: le 15, pour toute urgence médicale, le 18 pour les autres demandes de secours et le 17 pour la police ou la gendarmerie.
  • Le numéro du répondeur téléphonique de METEO-FRANCE 32 50 ou 08.92.68.08.08 pour les prévisions météorologiques, et le 08.97.65.01.01 pour le point cyclone.
Que faire avant la saison cyclonique?
  • Contacter sa mairie, pour vérifier l’emplacement du centre d’hébergement et le numéro d’appel de la permanence de sécurité prévue la plus proche de votre domicile.
  • Préparer son habitation, vérifier l’état de la toiture, des portes et des fenêtres.
  • Élaguer les arbres situés à proximité.
  • Vérifier l’état des fossés d’évacuation des eaux.
  • Constituer une réserve de secours.
  • Préparer déjà une réserve minimale d’aliments en conserve et d’eau minérale en bouteille, de piles pour la radio et les lampes, de bougies, ainsi qu’une trousse de première urgence, et vos médicaments si vous suivez un traitement médical.
Préparer un Kit de survie

Cela n’est peut être pas très habituel dans notre région, mais préparer un Kit de survie peut s’avérer être très utile si vous devez par exemple évacuer votre domicile. Ce kit doit contenir :

  • Documents importants placés dans un contenant étanche.
  • Double des clés de la maison
  • Bouteilles d’eaux et aliments non périssables
  • Lampe de poche, bougies, allumettes ou briquets
  • Radio AM/FM à pile avec piles neuves de rechange
  • Couteau suisse
  • Liste des médicaments à prendre
  • Trousse de premiers soins
  • Les coordonnées des personnes à contacter
Pendant la saison cyclonique
  • Se tenir très régulièrement informé de la situation météorologique (radio, T.V., journaux, répondeurs de METEO-FRANCE 32 50 ou 08.92.68.08.08 pour les prévisions météorologiques et 08.97.65.01.01 pour le point cyclone) surtout si vous envisagez une longue randonnée en montagne ou une sortie en mer.
  • Eviter de stocker des denrées périssables en quantité trop importante dans votre réfrigérateur ou votre congélateur.
  • Stocker plutôt des conserves en boîte que des surgelés.
  • En cas de coupure d’électricité, ouvrir le moins possible votre réfrigérateur ou votre congélateur.
  • Si la coupure dure trop longtemps, débrancher les appareils électriques tels que les chauffes-eau, réfrigérateur, congélateur, en ne laissant qu’un interrupteur allumé pour avertir du retour de l’électricité.

Prévision pour la saison cyclonique 2013-2014 à Maurice

Cyclone Tropical Intense Dina en Janvier 2002

Cyclone Tropical Intense Dina en Janvier 2002

Le Mauritius Meteorological Service vient de publier ses prévisions pour l’Ete 2013-2014.

Une saison cyclonique proche de la Normale

Selon le MMS au cours de cette saison estivale, la région à l’est de Diego Garcia est plus propice à la formation d’une tempête tropicale . Le nombre de tempêtes nommées qui devraient évoluer dans l’ ensemble du bassin Sud Ouest de l’Océan Indien pour l’ été 2013-2014 est susceptible d’être autour de 10. Toutes les tempêtes nommées qui vont se développer dans l’océan Indien du Sud ne seront pas nécessairement une menace directe pour les îles de la République de Maurice .

Un été légèrement plus chaud que d’habitude

L’Été 2013-2014 sera légèrement plus chaud que d’habitude. A certains jours , il est probable que les températures dépassent la moyenne mensuelle de plus de deux degrés Celsius. Les températures maximales peuvent atteindre 35 degrés Celsius à Port-Louis et le long des zones côtières. A Rodrigues , les températures maximales sont susceptibles d’atteindre 33 degrés Celsius le long des zones côtières à certaines occasions. Les températures élevées persistantes mèneront aux vagues de chaleur et provoqueront des conditions climatiques torrides .

Les pluies d’été attendues pour la deuxième quinzaine de Décembre 2013

Les pluies d’été débuteront au cours de la deuxième quinzaine du mois de Décembre 2013. On s’attend à des cumules de précipitations estivales proche de la normale avec une moyenne d’environ 1350 mm sur l’île Maurice et environ 650 mm sur Rodrigues . Les précipitations sont susceptibles d’être importantes et de courtes durée à certains moments, provoquant l’accumulation généralisée de l’eau et des inondations .

Un nom unique pour les Tempêtes et cyclones dans l’Océan Indien sud

Dernière remarque importante, une Tempête ou un Cyclone originaire de la zone de responsabilité Australienne et entrant dans la zone de responsabilité du CMRS de la Réunion conservera son nom d’origine et inversement.

Cliquez ici pour lire l’analyse d’origine effectuée par MMs (en anglais)

Cliquez ici pour le suivi cyclonique en temps réel dans le bassin Sud Ouest de l’Océan Indien

Prévision pour la saison cyclonique 2013-2014 en Australie

Image du Cyclone Tropical YASI en 2011.

Image du Cyclone Tropical YASI en 2011.

Une activité proche de la moyenne saisonnière

Le Bureau Météorologique Australien vient de sortir ses prévisions concernant la saison cyclonique 2013-2014. Voici les principaux chiffres à savoir.

Ensemble du Territoire Australien

Selon le BOM, l’activité cyclonique 2013-2014 en Australie est susceptible d’être proche de la moyenne. Le nombre moyen de cyclogenèse est de 11 pour l’ensemble du territoire Australien. L’agence évalue à 57% la probabilité que ce chiffre soit soit dépassé et à 43% qu’il soit en dessous.

Sud Est de l’Océan Indien

Concernant la Région Sud Est de l’Océan Indien, le BOM évalue à 53% la probabilité que le nombre moyen de formation cyclonique soit au-dessus de la moyenne saisonnière et 47% en dessous. Il faut savoir que dans cette région le nombre moyen est de 7. En moyenne, 30% des systèmes tropicaux dans le Sud Est de l’Océan Indien affectent la région Ouest Australienne. Néanmoins, l’agence météorologique précise que le niveau de précisions des prévisions cycloniques sont faibles pour cette zone.

Pour établir ses prévisions, le BOM se base sur la relation entre le nombre de formation cyclonique et l’oscillation australe (SOI) et El Nino.

Cliquez ici pour accéder à l’analyse complète (en anglais)

Cliquez ici pour le suivi des Cyclones Tropicaux dans le Bassin Sud Est de l’Océan Indien

Une saison des pluies normale à supérieure à la normale?

Le 17ème forum sur les prévisions climatiques régionales d’Afrique australe s’est tenue à Harare, au Zimbabwe, du 28 au 30 Août 2013, pour la présentation des prévisions pour la saison des pluies 2013/2014, concernant les régions de la SADC*.

Alors que la sécheresse sévit actuellement à la Réunion et que le besoin en eau se fait de plus en plus pressant, l’Organisation Mondiale Météorologique prévoit pour la région comprenant Madagascar et Maurice une saison des pluies normale, à supérieure à la normale, de Décembre 2013 à Février 2014. Toujours selon l’OMM, le sud – ouest de l’Angola, la Namibie, la moitié ouest du Botswana, la plupart des régions du centre et de l’ouest de l’Afrique du Sud et le Lesotho, sont susceptibles de recevoir des précipitations au-dessus de la normales, alors que la moitié orientale de la Tanzanie devrait enregistrer à contrario, des précipitations normales voir inférieures à la normales.

Le compte rendu complet (en Anglais) de l’OMM ici.

(Source : OMM)

*(SADC )Communauté de développement d’Afrique australe

Les 9 États fondateurs sont :
  • Drapeau de l’Angola Angola
  • Drapeau du Botswana Botswana
  • Lesotho Lesotho
  • Malawi Malawi
  • Mozambique Mozambique
  • Swaziland Swaziland
  • Tanzanie Tanzanie
  • Zambie Zambie
  • Zimbabwe Zimbabwe
Le total des membres est passé à 15 avec les adhésions de :
  • Drapeau de la Namibie Namibie - 31 mars 1990
  • Drapeau de l'Afrique du Sud Afrique du Sud - 30 août 1994
  • Maurice (pays) Maurice - 28 août 1995
  • République démocratique du Congo République démocratique du Congo - 8 septembre 1997
  • Madagascar Madagascar - 18 août 2005 (suspendu suite aux évènements de mars 2009)
  • Seychelles Seychelles - 8 septembre 1997 - 1er juillet 2004, 2008

Heure de la Réunion UTC+4

NOS VIDEOS YOUTUBE

RADAR MF REUNION

Cyclones ocean indien

Nos derniers Tweets

OCEAN INDIEN Indian Ocean Satellite Image
AUSTRALIE EST East Australia Satellite Image
PACIFIQUE SUD South Pacific Satellite Image ATLANTIQUE NORD North Atlantic Satellite Image
PACIFIQUE NORD EST East Pacific Satellite Image
PACIFIQUE NORD OUEST West Pacific Satellite Image

Visites depuis le 14/07/13

  • 103,884 Visites

Visites depuis le 13/01/14

Map
Suivre

Recevez les nouvelles publications par mail.

Rejoignez 499 autres abonnés